Explorez Mars depuis Saint-Étienne !

Le rover Perseverance. ©NASA

« Explore Mars » est une exposition créée par la Cité de l’Espace de Toulouse et qui est accueillie par La Rotonde, centre de culture scientifique de la ville de Saint-Étienne. À l’occasion de l’atterrissage de la sonde Perseverance sur Mars jeudi 18 février, La Rotonde révèle son exposition en préparation d’une ouverture au public. Alexandre Saffre, médiateur scientifique à La Rotonde, nous décrit cette exposition ainsi que les liens qui sont créés entre le public, les médiateurs et le lieu.

Pourquoi avez-vous choisi de faire une exposition sur l’exploration de la planète Mars en ce moment ?

Alexandre Saffre : L’exploration de Mars paraît très lointaine, mais en même temps c’est un sujet d’actualité. Nous avons consulté les expositions disponibles en France et nous avons trouvé « Explore Mars » de la Cité de l’Espace de Toulouse. Nous voulions vraiment traiter un sujet d’actualité et l’arrivée du nouveau rover « Perseverance » sur la planète Mars le 18 février 2021 était un lien parfait. C’est un sujet facile à aborder car il génère directement de l’imaginaire et du rêve. Nous en avons bien besoin.

Comment l’exposition est-elle structurée ?

AS : Nous adaptons l’exposition à La Rotonde et nous créons des temps forts qui lui sont propres, même si c’est une exposition que nous louons. Le public pourra notamment découvrir l’atmosphère et les caractéristiques de la planète Mars, avec un médiateur qui fait une présentation scientifique basée sur des expériences. Ce sont des petites expériences que nous créons spécifiquement à La Rotonde pour induire de l’échange et du dialogue avec le public. Par exemple, une expérience illustre pourquoi un rover, aussi fragile soit-il, peut atterrir sur Mars sans se casser. Cette chute va être comparée à celle d’un œuf cru enveloppé au préalable. Il ne devrait pas se casser… du moins je l’espère !

Vous parliez du rover Perseverance, dont l’atterrissage sur Mars est imminent. Est-il présenté dans l’exposition ?

AS : Nous présentons les trois rovers qui sont déjà allés sur Mars : Sojourner, Opportunity et Curiosity, et bien sûr nous présentons également « Perseverance ». Nous expliquons comment les scientifiques les ont conçus et comment ils les ont envoyés sur Mars. Cela permet d’introduire les découvertes qui ont été faites, et avec quels instruments de mesure.

Les maquettes des trois rovers sont en taille réelle. C’est assez impressionnant, même pour les adultes. Il y a aussi la maquette d’une sonde, mais en taille réduite car les sondes mesurent 16 mètres ! Nous allons expliquer leur différence et en quoi ces deux types de machines sont complémentaires. Notre discours doit être adapté aux enfants et aux adultes.

Comment faites-vous pour toucher le plus de monde possible ?

AS : Un des enjeux fondamentaux du médiateur est d’apprendre à adapter le discours à un spectre large de personnes. Nous essayons de toucher tous les âges, de 7 ans aux retraités, ainsi que toutes les classes : nous adaptons le contenu à des enfants des classes primaires jusqu’au étudiants. Cela permet de créer un moment ludique et de démystifier la science. C’est un lieu où les enfants peuvent toucher certains objets et où ils peuvent comprendre que la science, c’est aussi expérimenter. Si un enfant s’est amusé, a appris des choses et surtout que sa curiosité a été éveillée au point de vouloir retourner dans un autre musée, alors notre mission est accomplie !

Normalement tout le monde y trouve son compte : nous avons des expériences visuelles, pour comprendre pas à pas les spécificités de la planète Mars, qui fonctionnent aussi bien avec les enfants qu’avec les adultes. Nous nous préparons aussi à des questions éventuelles plus pointues de la part des adultes et il y a parfois des conférences-débats. Nous cherchons à rester simples car de manière générale, nous nous sommes aperçus que les contenus réalisés spécifiquement pour les adultes fonctionnent moins bien. Eux aussi ont envie de s’amuser !

L’amusement est donc important dans cette exposition ?

AS : Comme pour l’ensemble des expositions à La Rotonde, l’aspect ludique est fondamental. Notre exposition précédente était sur le rire, c’est dire ! Nous créons de nouveaux jeux et de nouvelles explications par rapport à d’autres lieux qui adoptent d’autres approches. Nous essayons de mettre l’expérimentation au centre des expositions. C’est différent des expositions « panneau ». L’idée est de jouer et d’expérimenter pour comprendre la science qui nous entoure. Il y a beaucoup d’activités en autonomie. Par exemple, trouver la masse de la planète, sa gravité, découvrir les astronautes célèbres grâce à un jeu du format « qui-est-ce ? » Nous avons même ajouté des casques de réalité virtuelle pour observer le paysage martien et mimer un atterrissage. Nous voulons créer un moment ludique et intéressant pour toute la famille.

A lire aussi sur l’IMTech : L’expérimentation, coeur de la médiation scientifique à la Rotonde

Comment vous êtes-vous adaptés dans cette période difficile de pandémie ?

AS : La pandémie ne facilite clairement pas notre activité. En plus des nettoyages et désinfections systématiques, nous avons réduit d’environ deux tiers notre quota d’accueil, soit trente visiteurs au maximum dans les lieux. Il y a même un responsable spécifique qui surveille que tout se déroule dans les règles sanitaires. Cela rend les interactions plus compliquées mais nous avons passé du temps à calibrer la visite le plus intelligemment possible.

Que voulez-vous apporter au public au travers de cette exposition ?

AS : Notre but est de créer des liens de toutes sortes. Non seulement des liens interpersonnels, par exemple entre les différentes générations ou bien entre les chercheurs et la population, mais aussi entre les connaissances et les pratiques, ou entre les individus et les objets. Cela permet d’accéder à des apprentissages riches. La dimension humaine et émotionnelle est fondamentale pour cela.

C’est d’ailleurs pour cela qu’après la planète Mars, nous irons en Antarctique !

Par Antonin Counillon


À l’occasion de l’atterrissage du rover Perseverance sur Mars, La Rotonde organise un événement en ligne gratuit jeudi 18 février 2021 à 19 h. Toutes les informations sont disponibles ici.

Un deuxième événement en ligne a lieu mardi 23 février 2021 à 12 h 15 et accueille Sylvestre Maurice, astrophysicien et planétologue, récemment récompensé par l’Académie des sciences pour ses travaux exceptionnels et son rôle dans la mission martienne.

Événements à suivre sur la chaine youtube de la Rotonde !


L’essentiel sur l’exposition Explore Mars :
 : À Saint-Étienne, La Rotonde, 158 cours Fauriel
Quand : dès que possible, jusqu’au 30 juin 2021

En période scolaire :
> les mercredis et samedis après-midi : séances à 14 h et 16 h

Vacances scolaires :
> du mardi au vendredi : séances à 10 h, 14 h et 16 h
> le samedi après-midi : 14 h et 16 h

Plein tarif : 6 €
Tarif réduit : 4 €

Contact : larotonde@mines-stetienne.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *